Au pays de l’ailleurs, tome 2 : Au-delà de l’ailleurs – Tahereh Mafi

Laylee peine à se souvenir des temps heureux qui ont précédé la mort de sa mère. Avant que son père, brisé par le chagrin, perde la raison, et avant qu’elle devienne la dernière mordeshoor du village de Whichwood, destinée à passer le restant de ses jours au milieu des âmes des défunts, qu’elle doit préparer à l’au-delà. Elle avait fini par oublier et ignorer sa solitude grandissante… jusqu’à ce que tout son corps et ses longs cheveux se mettent à pâlir et revêtir une teinte argentée. Etait-elle en train de disparaitre définitivement ?

C’est alors que deux étrangers viennent bouleverser le monde de Laylee et font renaître l’espoir chez la mordeshoor… Au coeur d’un inexorable hiver, la jeune fille redécouvre les couleurs, la magie, et le pouvoir de guérison de l’amitié.


avis

J’avais lu le premier tome de cette série, Au pays de l’ailleurs, il y a si longtemps que j’ai cru, au départ, qu’Au-delà de l’ailleurs en était une réédition. D’ailleurs, presque cinq ans après la parution du premier opus, je ne vous cache pas que je ne me rappelais pas grand chose de la trame d’origine. Je me suis donc replongée dans cet univers un peu en aveugle, sans trop savoir ce que j’allais découvrir et redécouvrir… Lire la suite

Au pays de l’ailleurs -Tahereh Mafi

Couverture Au pays de l'ailleurs

Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood. Car Ferenwood est un monde éclatant de couleurs, révélatrices d’un don magique. La blanche Alice n’a donc apparemment aucun don, aucun intérêt : les habitants de ce lieu en ont fait une paria.

Aussi lorsque son père, la seule personne qui lui témoigne de la bienveillance, disparaît soudainement, la jeune fille n’a-t-elle plus qu’un seul but : le retrouver.
Pour cela, elle va devoir explorer la mythique et dangereuse contrée un peu plus loin que l’horizon… Elle part avec Oliver, un compagnon de route dont le talent magique consiste à pouvoir tromper son monde. Ce don leur sera-t-il utile Là-bas, un univers sans pitié peuplé de créatures effroyables où rien n’est ce que l’on croit, où les pièges pullulent ? Alice elle-même devra reprendre confiance et utiliser des pouvoirs cachés que nul n’avait décelé chez elle. Reverra-t-elle son père et pourra-t-elle enfin mettre des couleurs sur sa vie ?


Mon avis :

Ayant toujours eu envie de découvrir la plume de Tahereh Mafi – dont j’entendais énormément parler suite à sa première saga, Insaisissable j’ai donc profité de la sortie de ce one shot pour m’en faire ma propre idée. Il faut dire que la couverture est vraiment superbe et, en bonne matérialiste que je suis, je savais qu’il me faudrait obligatoirement ce livre dans ma bibliothèque. Je remercie donc Babelio et les éditions Michel Lafont pour avoir permis cela. Lire la suite